Brainstorming

Vous voulez vous lancer dans le conseil aux entreprises, mais vous ne savez pas comment procéder ? Dans cet article, on vous montre les étapes à suivre pour mener à bien la création de votre société de conseils aux entreprises.

Dans le meme genre : Entreprise : faites appel à un prestataire pour votre site web

Déterminez votre plan d’action

Le marché du conseil aux entreprises est à forte concurrence. Pour trouver des clients, vous devez bien vous positionner. Avant de créer votre société, commencez par déterminer votre domaine d’expertise.

Le conseil aux entreprises peut toucher plusieurs domaines allant du marketing et de la communication à l’organisation d’entreprise, en passant par la digitalisation et les ressources humaines, sans oublier le commerce et le déploiement à l’international. Le choix dépend de vos réelles compétences, du type de missions que vous voulez mener et de votre clientèle cible.

A lire aussi : Les Secrets d'un Cabinet de Recrutement Efficace en France : Stratégies et Astuces pour Candidats et Entreprises

Demandez-vous également si vous voulez travailler seul ou en équipe. Si vous travaillez seul, choisissez une niche dans laquelle vous excellez. Sinon, vous pouvez vous positionner sur un marché multidisciplinaire.

Établissez un business plan

Une fois que vous avez déterminé le type de conseil aux entreprises que vous allez réaliser, il est temps de monter le business plan de votre projet. Faites un résumé opérationnel et parlez de l’idée et de l’origine de votre projet. Décrivez le type de service que vous allez offrir. Faites une étude du marché et de la concurrence. Établissez ensuite la stratégie commerciale et marketing à mettre en place pour atteindre vos objectifs. Puis, réalisez le montage juridique de votre société de conseil.

Choisissez le statut juridique adapté à vos besoins

Le business plan est maintenant terminé. Il est temps de concrétiser votre projet en choisissant le statut juridique de votre cabinet de conseil aux entreprises. Le choix ne se fait pas au hasard. Le statut détermine le fonctionnement futur de votre société, tant en matière de fiscalité que de protection sociale.

L’entreprise individuelle est facile à monter, puisque les formalités de créations sont simples. La gestion est aussi simplifiée au maximum. Toutefois, vous ne pourrez pas vous associer avec d’autres personnes, plus tard. De plus, votre responsabilité sera illimitée.

Si vous envisagez de travailler en équipe, il est préférable d’opter pour la SASU ou l’EURL. Ces statuts vous permettent de vous associer. De plus, vos responsabilités sont limitées au montant de votre apport. Par contre, les formalités de création sont plus complexes. Vous êtes aussi obligé de tenir une comptabilité annuelle. Si vous voulez un statut qui assure la sécurité de votre entreprise, la SARL peut être une option. Notez cependant que le gérant majoritaire ne pourra pas bénéficier du régime social général.

Trouvez un local et enregistrez votre cabinet de conseil

Votre société a maintenant un statut. Il est temps de trouver un local pour installer votre siège social. Le choix dépend de vous. Si vous travaillez seul et que vous comptez vous déplacer chez vos clients, vous pouvez choisir votre domicile comme adresse de domiciliation. Si vous êtes déjà une équipe ou si vous voulez recevoir vos clients, vous pouvez aussi louer vos propres bureaux ou vous installer dans une pépinière d’entreprises. Une société de domiciliation commerciale peut aussi être une alternative.

Ceci fait, il ne vous reste plus qu’à procéder à l’immatriculation de votre cabinet et vous voilà prêt à vous lancer dans le conseil aux entreprises.

Travaillez votre réseau pour trouver rapidement des clients

Le réseautage est important pour trouver vos premiers clients. Faites connaître vos services auprès de vos proches (amis, anciens collègues). Les recommandations sont importantes dans le conseil aux entreprises. Contactez toutes les personnes qui ont déjà travaillé de près ou de loin avec vous pour leur présenter vos services. Ils parleront de vous et vous aideront à trouver vos premiers clients. N’hésitez pas non plus à aller voir les autres cabinets de conseils qui offrent des services complémentaires aux vôtres.